Les plantes et l’intimité féminine

Comment gérer son quotidien intime avec les plantes ?

Cycles irréguliers, retard de règles, syndrome prémenstruel, règles douloureuses et la ménopause, tous ces petits tracas qu’affrontent bon nombre de femmes, et pourtant, qui peuvent être soulagés par la phytothérapie. Des solutions simples, naturelles et efficaces par les plantes qui pourront aider, dans une certaine mesure, à mieux gérer son quotidien intime à travers leurs bienfaits.

Des plantes sur mesure pour les femmes

Vous avez déjà entendu parler ou même utiliser ces plantes, mais seulement, savez-vous qu’elles ont des vertus thérapeutiques sur les maux que rencontrent la plupart des femmes ?

La sauge sclarée

Possède des propriétés qui sont semblables à celles des œstrogènes. C’est un stimulant œstrogénique, favorise la conception et soulage également des règles douloureuses. Elle aide également à soulager les maux de la ménopause en aidant à réduire le déséquilibre hormonal survenant à cette période de la vie d’une femme. Cependant, elle est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes, pour tous les cas de femmes hyper-œstrogéniques et ayant des antécédents familiaux de cancers gynécologiques (cancer du sein, ou de l’utérus). Pour cette raison, il vaut mieux ne pas l’utiliser au long cours sans avis médical. Faire une cure de tisane de sauge de neuf ou dix jours maximum et les espacer de trois semaines environ à prendre en infusion trois fois par jour serait l’idéal.

Le persil

Pour les femmes qui ont des cycles irréguliers souvent long (entre 35 et 45 jours) ou même des retards de règles, il aide en effet à faire venir les règles, à régulariser le cycle menstruel mais aussi à prévenir et soulager les douleurs au bas-ventre. Très efficace sous forme de tisane, il est recommandé de boire des infusions de persil trois fois par jour, à partir de la date supposée du début du cycle menstruel, jusqu’à l’arrivée des règles. Il va ainsi dire aider à stimuler le flux sanguin dans la région pelvienne et l’utérus. Vous pouvez faire bouillir une tasse d’eau et ajoutez-y 1 cuillère à café de feuilles de persil frais. Laissez infuser 5 minutes avant de filtrer et de boire. Ne pas utiliser chez la femmes enceinte.

La fleur d’hibiscus

Connue en Afrique sous le nom de « Bissap », la fleur d’hibiscus se révèle aussi particulièrement être efficace contre les règles douloureuses et grâce à ses vertus antalgiques et relaxantes, elle soulage les douleurs menstruelles et favorise le relâchement des muscles utérins. Pour soulager les douleurs menstruelles, il est possible de boire une infusion froide ou chaude, tout comme une tisane : deux cuillères à café de fleurs séchées à laisser infuser cinq à dix minutes dans 200 ml d’eau bouillante. Il déconseillé de la consommer chez les femmes enceintes et au moment de l’allaitement. Prendre trois fois par jour une quantité de 225 ml.

L’ortie

Plante sauvage, l’ortie aide à traiter les règles abondantes, en réduisant les saignements tout en apportant une bonne dose de fer. Très bon atout pour l’anémie fréquente après des cycles abondants. Elle est aussi préconisée chez les jeunes maman allaitantes pour ses propriétés galactogènes. Egalement utile pour prévenir l’ostéoporose, qui touche surtout les femmes à la ménopause. Faire bouillir une tasse d’eau et ajoutez-y 1 cuillère à café de feuilles d’ortie séchées. Laissez infuser 5 minutes avant de filtrer et de boire. Faire une cure de tisane d’ortie de 3 semaines maximum environ. A éviter chez la femme enceinte.

Voilà, vous savez tout ou plus ou moins sur les plantes qui pourraient aider les femmes à mieux vivre leur quotidien intime et ce à travers toutes les étapes d’une vie de femme, de la puberté, en passant par la maternité à la ménopause.

Conseils :

- Avoir une hygiène intime soigneuse, se laver la région vulvo-vaginale et anale au moins une fois par jour avec savon doux à pH neutre ou alcalin

- Préférer les sous-vêtements en coton et qui ne serrent pas à changer au moins une fois par jour

- Consulter en cas de mauvaise odeur vaginale

- Après un rapport sexuel, se laver les mains et la région génitale

N’hésitez pas à laisser des commentaires, si vous avez des questions ou si vous souhaitez partager vos expériences, alors pourquoi ne pas en parler sans tabou ?

A bientôt !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s